Gastronomie

Gastronomie souletine

La cuisine souletine est essentiellement « rurale » c’est à dire qu’aujourd’hui encore on mange les produits que l’on élève, cultive, transforme à la maison…C’est une cuisine simple, rustique mais de qualité.
Dans beaucoup de foyers encore on fait des provisions à l’entrée de l’hiver, poules, oies, et canards sont confits, les foies d’oies et de canard sont mis en bocaux.

Mais le principal rituel de cette période de l’année reste la cochonnaille ou pèle-porc…. Tripot, lukinka, xinxou, graillon, pâté de foie, de couenne, jambon, ventrèche, goula…. tout ceci saupoudré de piment rouge du pays permettra de tenir durant les grands froids qui, en Haute Soule, ne permettent pas toujours de descendre se ravitailler au village
Les produits de la chasse aussi sont très appréciés… civet de sanglier, de cerf, salmis de palombes…. ainsi que les champignons cèpes, girolles, mousserons…

Pratiquement toutes les maisons ont un jardin ce qui permet de faire la garbure avec les légumes cultivés (sans oublier le talon du jambon ! ) … La fameuse piperade souletine (tomates, piments…)! Les fruits du verger permettent de faire de la confiture, des compotes, des conserves de fruits au sirop que l’on dégustera l’hiver.
Moutons, agneaux, lapins, volailles, truites, anguilles, agrémentent très joliment l’ordinaire et les repas de fêtes…

En dessert, le fromage de brebis "Ardi Gasna" qui se mange ici sans confiture, le breuil, le pignolet(oeufs aux lait), le gâteau Basque (à la crème pâtissière)… Au carnaval : les traditionnelles merveilles, beignets, crêpes font la joie des grands et des petits.